M I S E  À  J O U R

Vol. I, No 1, Mars 1996

U P D A T E

Vol. I, no. 1, March 1996
En février 1995, le Conseil des ministres de l'Éducation (Canada) [CMEC] a adopté le Protocole pancanadien pour la collaboration en matière de programmes scolaires. Les ministres ont choisi les sciences comme premier domaine de collaboration. Par ce fait, ils reconnaissaient donc qu'il est indispensable, au moment où le Canada se prépare à faire son entrée dans le XXIe siècle, que toutes les instances inculquent à leurs élèves les connaissances, les habiletés et les attitudes qui leur assureront le bagage scientifique nécessaire.

Le Projet pancanadien en sciences adhère à l'esprit et aux objectifs de collaboration du Protocole. Toutes les instances, sauf le Québec, participent à l'élaboration d'un cadre commun de résultats d'apprentissage en sciences pour M-12. Tout au long du projet, les anglophones et les francophones travailleront ensemble pour assurer l'harmonisation des produits livrables dans les deux langues officielles.

Le document définitif du Projet pancanadien de sciences incorporera les éléments suivants :

Le modèle de gestion utilisé sera celui d'une province anglophone responsable et d'une province francophone responsable, où celles-ci sont chargées d'assurer la production du document final et des projets de documents qui forment ce document final. La Colombie-Britannique est la province responsable du volet anglophone du projet et le Manitoba (francophone) est la province responsable du volet francophone. L'équipe du projet, qui comprend des représentantes et représentants de chaque instance participante, assurera l'élaboration des produits livrables, en collaboration avec les coordonnateurs des deux provinces responsables.

Les processus et les structures du Projet pancanadien de sciences maximiseront la participation des groupes intéressés, participation qui se déroulera dans le contexte et selon les mécanismes des diverses instances à des moments appropriés tout au long du projet. Des projets de documents seront soumis à l'examen des instances participantes. Ce processus d'examen exige que chaque instance participante soumette les projets de documents élaborés dans le cadre du Projet pancanadien en sciences à l'examen des parties intéressées, y compris les partenaires de l'éducation des écoles primaires et secondaires, les établissements postsecondaires, les organisations du secteur privé, les syndicats, les groupes de parents, les organisations de professionnelles et professionnels des sciences, les groupes d'intérêts du secteur des sciences et d'autres personnes représentant des ministères provinciaux ou territoriaux. L'instance participante préparera ensuite un rapport sur les réactions obtenues, qu'elle remettra aux provinces responsables. Ces dernières répondront formellement aux commentaires de chaque instance participante et remettront un sommaire des rapports aux membres de l'équipe du projet.

La communication est un élément indispensable au succès du projet, entre autres la communication au sein des ministères de l'Éducation et entre ces derniers, ainsi qu'avec les partenaires de l'éducation et les organisations du secteur de l'éducation. À l'échelle nationale, l'information sera diffusée par le CMEC, par l'entremise de son Secrétariat. Au niveau provincial et territorial, les ministères de l'Éducation communiqueront l'information aux partenaires et aux groupes intéressés aux moments opportuns, tout au long du projet. Last Revised: 1996 03 28